Mon chant d'aujourd'hui Sainte Thérèse

Pour lire la Bible avec le P. Adrien

3 signes que Dieu te parle

Evènementiel 2023/2024


Église Saint-Denis (classée monument historique par liste de 1862 et par arrêté du 57) : Elle remonte au début du xiie siècle, mais uniquement la base et le premier étage du clocher central subsistent de l'église romane primitive. La courte nef non voutée, les bas-côtés, le transept et le chœur au chevet plat proviennent de deux campagnes de construction au cours du xiie siècle et témoignent de la transition du style roman vers l'architecture gothique. L'élément le plus remarquable de l'église, le second étage du clocher et sa flèche dont le sommet atteint une hauteur de 39 m depuis le sol, datent de la fin du xiie et du début du xiiie siècle. Finalement, deux chapelles latérales gothiques remplacent les absidioles romanes vers 1250 et 1300. La façade occidentale, sans intérêt, daterait de 1381. À gauche et plus encore à droite, elle comporte les vestiges des bas-côtés, démolis pendant la seconde moitié du xviiie siècle, peut-être à la Révolution. Les six arcades à arc brisé les reliant à la nef et au transept sont toujours visibles de l'extérieur. L'église menace ruine dès la fin du xixe siècle, la base du clocher ayant été négligé pendant les restaurations précédentes58. Une restauration profonde n'est lancée qu'en 1974 selon un plan pluriannuel

  1. Eglise
  2. Fontaine St-Denis
  3. Son histoire

Fontaine Saint-Denis, rue Paul-Faure, à l'angle avec la rue Fontaine-Saint-Denis : Cette fontaine représente en fait une combinaison entre fontaine et calvaire. La fontaine actuelle est une borne-fontaine d'un modèle courant installée par la commune en 1949 ; elle a remplacé une borne-fontaine plus ancienne. Il n'existe pas de témoignages sur un caractère sacré de la fontaine, comme pourrait le suggérer sa vocation à un saint, en l’occurrence le patron de l'église de Mogneville. Quant au calvaire, il se compose de trois éléments. Le socle consiste en deux blocs de pierre de taille superposés, le second de plus faible envergure que le premier, surmonté par un gable. En sort une colonne à la base octogone, mais au fût simple et sans ornements. Le crucifix est un beau travail filigrane en fer forgé, caractéristique de son époque : il a été offert à la commune par son maire, M. Fontaine, en 1869. Aujourd'hui, la fontaine s'est tarie, la canalisation amenant l'eau depuis la source ayant été obturée